Rêve bizarre

Auteur: Loane TARTAS

Prix de la rêverie

INCIPIT

 

 [...]Je suis descendue le plus vite possible de mon drone et je me suis mise à courir le plus vite possible pour rattraper le jeune homme. Il ne fallait surtout pas qu'il m'échappe une nouvelle fois. Au moment où je veux lui toucher l'épaule, pour qu'il puisse se retourner, pfft ! Plus de garçon, il avait complètement disparu; le plus bizarre c'est que la foule n'y avait prêté aucune attention. J'ai commencé à chercher autour de moi pour retrouver l'étranger, au moment où j'ai levé la tête, j'ai aperçu le garçon au regard ténébreux sur le toit de l'école de musique. Personne ne l'avait vu ! Il n'y avait même pas eu de «Il y a un garçon sur le toit de l'école?». Puis il m’a fixé et il a disparu encore une fois. Je ne l'ai pas revu de l'après-midi.

Après le cours de musique, je suis rentrée si pensive que  j'ai même failli percuter un autre drone. Arrivée chez moi  je n'ai rien dit à mon père sinon il m'aurait prise pour une folle. J'ai pris l’ascenseur pour aller dans ma chambre et j'ai demandé au robot de sortir car il fallait que je sois seule. J'ai attrapé la languette posée sur mon bureau volant, et en la tirant mon ordinateur portable se déplia. J'ai essayé de trouver quelques informations sur le jeune garçon mais Google n'a rien trouvé. J'ai demandé à Marie, le robot avec lequel je suis le plus à l'aise et je lui ai demandé d'essayer de retrouver le mystérieux garçon sur internet. A 18h30 Marie n'avait toujours pas trouvé d’informations sur le jeune homme, mon père m’appelait pour que je vienne à table. J’ai sauté de deux étages et j’ai atterri dans la cuisine sur un gros matelas qui s’est de suite dégonflé quand je me suis relevée. Après avoir mangé, je suis allée me coucher.

Le lendemain, je suis allée au lycée et j’ai tout raconté à Eva, elle m’a dit qu’elle pensait que j’avais tout inventé ou alors que je lui faisais une blague. Je lui ai dit que c’était vrai mais elle ne m’a pas cru. Quand nous sommes arrivées dans la classe ma professeur d’anglais nous a présenté un nouvel élève. Surprise ! C’était le garçon que j’avais aperçu le jour précédent. A la fin du cours le garçon au regard ténébreux me prit à part dans la cours de récré et me parla. Je le trouvais très intéressant. Pendant plusieurs jours j’ai appris à le connaître. Un soir en rentrant chez moi je me suis mise à me demander si je n’étais pas tombée amoureuse de Théo qui était le prénom du garçon au regard ténébreux, je le trouvais beau, amusant, intelligent et on avait beaucoup de points communs. Le lendemain, samedi je le vis dans la rue. Je suis donc partie le voir pour lui dire bonjour. Théo m’expliqua qu’il éprouvait une certaine attirance envers moi. A ce moment même dans ma tête j’avais envie de sauter de joie, mais je lui ai juste dit «OK, il n’y a pas de problème. »On se voyait de plus en plus souvent. Et un jour Théo m’avoua qu’il pouvait se téléporter. Mais il avait peur que je sois effrayée. C’était totalement le contraire car depuis toute petite, j’adorais les super-pouvoirs. Je l’ai donc rassuré puis il y eu un grand moment de silence; il s’approcha de moi, puis encore, jusqu’à ce que je puisse sentir son souffle. Au moment où on allait s’embrasser, j’entendis un bip, bip, bip.

J’ouvris les yeux et je me rendis compte que tout cela n’était qu’un rêve, que j’étais dans mon lit et que le bip, bip était le son de mon réveil ! Je me lève rapidement je descends les escaliers et je m’aperçois que ma mère est en vie que le drone n’existe pas, que je suis en 2017 et non dans le futur. Et que tout cela n’était vraiment qu’un rêve.